intendance

intendance

intendance [ ɛ̃tɑ̃dɑ̃s ] n. f.
• 1537; de l'a. fr. superintendence (1491), du lat. superintendere « surveiller »
1Anciennt Charge publique d'ordre administratif. direction. L'intendance des finances, des vivres. Fonction d'intendant (privé). Confier à un homme sûr l'intendance de ses biens. administration.
Attributions d'un intendant.
2Hist. Division territoriale soumise à l'autorité d'un intendant de province. généralité (II).
3(1817) Intendance militaire, préposée à l'administration de l'armée, et spécialement au ravitaillement et à l'entretien des troupes. Les services de l'Intendance. Par ext. Bureaux de cette administration. Se rendre à l'Intendance.
(v. 1959) Fig. Ensemble des tâches économiques de l'État. Loc. L'intendance suivra : les questions matérielles, économiques seront subordonnées aux décisions politiques.
4Service administratif chargé de l'entretien et du ravitaillement d'une collectivité. économat. L'intendance d'un lycée.

intendance nom féminin Ensemble de l'infrastructure économique subordonnée à la politique considérée, elle, comme primordiale. Ensemble des activités de gestion, d'économie et de budget de quelqu'un, d'un groupe : Résoudre ses problèmes d'intendance. Nom donné jusqu'en 1983 au service chargé de l'administration générale de l'armée de terre et de la satisfaction de certains de ses besoins matériels (solde, alimentation, habillement, campement, couchage, ameublement, chauffage, éclairage). [C'est aujourd'hui le Commissariat de l'armée de terre.] Service chargé de la gestion financière et de la surveillance du matériel d'un établissement du second degré. Circonscription de l'intendant en France sous l'Ancien Régime. ● intendance (expressions) nom féminin L'intendance suivra, les solutions économiques sont subordonnées aux décisions politiques. ● intendance (synonymes) nom féminin Circonscription de l' intendant en France sous l'Ancien Régime.
Synonymes :
- généralité

intendance
n. f.
d1./d Fonction d'intendant.
d2./d Corps des intendants. Intendance universitaire.
|| MILIT Service de l'armée ayant pour rôle de ravitailler les troupes, de vérifier les comptes des corps de troupes, de payer la solde, les salaires, les frais de déplacement.
d3./d Ensemble des services dirigés par un intendant; bâtiment qui les abrite. Aller à l'intendance.
d4./d Fig., plaisant Trésorerie. Avoir des problèmes d'intendance.

⇒INTENDANCE, subst. fém.
A. — HIST. MOD.
1. Administration, gestion, direction de choses, d'affaires importantes. Quoiqu'il eût l'intendance de mes bâtimens (SENANCOUR, Obermann, t. 2, 1840, p. 115). Leudaste (...) ambitionna la suprême intendance des haras de sa patrone et le titre de comte de l'écurie (THIERRY, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 198) :
1. Dans ses vieux jours, Bertrand avait conservé l'intendance des écuries, pour ne pas perdre l'habitude d'être une autorité dans la maison.
BALZAC, Enf. maudit, 1831-31, p. 390.
Au fig. La raison, dis-je, prendra un jour en main l'intendance de cette grande œuvre (...), et après avoir organisé l'humanité, organisera Dieu (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 37).
En partic., domaine privé. Ce petit monstre avait au Caire l'intendance de ma cave (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 915). À trois heures et demie, l'hiver, le feu était allumé par la servante discrète qui avait l'intendance du petit appartement; à trois heures et demie, l'été, des glaces étaient montées par la même servante (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 621).
2. Fonction publique d'administration et, plus particulièrement, fonction exercée par l'intendant de province. S'il [Turgot] avait obtenu, dans l'intendance du Limousin, des résultats qui l'avaient rendu célèbre, c'est parce qu'il était resté treize ans à son poste (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 9). L'ancien président de la Cour des aides de Clermont a été chargé de l'intendance de Rouen. C'est Étienne Pascal, qui a un bien curieux garçon, Blaise (BRASILLACH, Corneille, 1938, p. 196).
3. P. méton.
a) Temps durant lequel s'effectuait une intendance; durée d'une intendance. Ces travaux (...), commencés (...) sous l'intendance de M. de La Bauve, furent continués sous celle de M. d'Étigny (DUSAULX, Voy. Barège, t. 1, 1796, p. 121).
b) ) Circonscription territoriale sur laquelle s'exerçaient les pouvoirs, les fonctions de l'intendant. Synon. généralité (v. ce mot D). Cette élection était de l'intendance d'un tel (Ac. 1835, 1878) :
2. Il monta chez Madame d'Hocquincourt, que ses amis de Nancy appelaient familièrement Madame d'Hocquin. (...) M. de Serpierre expliquait longuement, et malheureusement avec preuves, comment les choses allaient au mieux, avant la Révolution, à l'intendance de Metz, sous M. de Calonne, depuis ministre si célèbre.
STENDHAL, L. Leuwen, t. 2, 1835, p. 127.
) Maison où logeait l'intendant, où se trouvaient ses services. Nous trouvâmes à Brest, à notre arrivée, un poste astronomique établi dans le jardin de l'intendance (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 11). Le billet qu'elle [la bouteille] renfermait y est déposé dans les archives de l'intendance (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 84) :
3. Savez-vous que quand j'allais à Metz je n'avais point d'autre auberge (...) que l'hôtel de l'intendance de M. de Calonne? Là, table somptueuse, des femmes charmantes, les premiers officiers de la garnison, des tables de jeu, un ton parfait.
STENDHAL, L. Leuwen, t. 2, 1835p. 128.
B. — Usuel. Fonction publique d'administration dans le domaine de la comptabilité, des biens et du contentieux.
1. Service(s) d'intendance.
a) Intendance (militaire). Service chargé de la comptabilité et de l'administration de l'armée et, en particulier du ravitaillement, de l'habillement, de la solde; ensemble des intendants militaires. Officier d'intendance. Ils se battaient devant la porte des magasins militaires, où l'intendance leur distribuait de la farine d'avoine (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 90). Afin de bien cataloguer ses fournisseurs et par suite ses prix d'achat, l'intendance militaire avait été amenée à établir une classification (BÉRARD, GOBILLIARD, Cuirs et peaux, 1947, p. 68) :
4. — Et pour les chevaux? demanda La Guillaumette. — Ne vous inquiétez pas de ça; c'est affaire entre l'intendance et la compagnie. Faites simplement attention à ne pas perdre leurs bulletins de passage...
COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 1re part., 5, p. 52.
b) Service chargé de l'administration matérielle, de la gestion financière des établissements d'enseignement. V. économat ex.; p. méton. locaux occupés par ce service.
2. Bâtiments abritant les bureaux, les services de l'intendance militaire. Se rendre à l'intendance (ROB., Lar. Lang. fr.).
3. Tout ce qui est du ressort de l'intendance militaire :
5. ... Manuel (...) avait reçu la promesse d'un ravitaillement pour trois jours. Pendant ce temps, il organiserait l'intendance. Mais les camions n'arriveraient qu'à l'aube.
MALRAUX, Espoir, 1937, p. 661.
Expr. fig. L'intendance suivra (toujours). ,,Formule prêtée au général De Gaulle qui aurait affirmé, vers 1958 : « l'intendance suivra toujours », en voulant dire que les problèmes économiques et financiers de l'État finissent toujours par être résolus tant bien que mal`` (GILB. 1971). Il est des hommes politiques qui affectent d'ignorer l'économie et la relèguent au second plan en disant que « l'intendance suivra » (Gazette de Lausanne, 11 avr. 1961, ds GILB. 1971).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [1537 (s. réf. ds BL.-W.1-5)] 1. 1543 « pouvoir, autorité; fait de diriger » (Édit ds ISAMBERT, Recueil gén. des anc. lois fr., t. 12, p. 807 : authorité et intendance que à contreroolleur appartient); 2. a) ca 1570 « charge d'un intendant sous l'Ancien Régime » (M. DE L'HOSPITAL, Traité de la réformation de la justice ds Œuvres inédites, éd. P. J. S. Dufey, t. 2, p. 171 : la charge de l'intendance dont vous m'avez honoré); b) 1690 « division territoriale soumise à l'autorité d'un intendant de province » (FUR.); 3. a) 1845-46 intendance militaire (BESCH.); b) 1902 « bureaux de cette administration » (Nouv. Lar. ill.); c) 1960 éduc. (v. économat ex.); d) 1961 fig. l'intendance suivra (Gazette de Lausanne, supra); 4. 1671 « fonction d'intendant chez un particulier » (POMEY). Dér. de intendant; suff. -ance. Fréq. abs. littér. : 135.

intendance [ɛ̃tɑ̃dɑ̃s] n. f.
ÉTYM. 1537; de intendant, ou tiré du moyen franç. superintendence (1491), lat. médiéval superintendentia, de superintendere « surveiller ».
1 Vx. Commandement, gestion (→ Existence, cit. 3).Spécialt. Fonction d'intendant (privé). || Confier à un homme sur l'intendance de ses biens. Administration.
Anciennt ou hist. Charge publique d'ordre administratif. Direction. || L'intendance des bâtiments, des finances, des vivres. || Solliciter, obtenir une intendance. || Pendant son intendance : pendant la durée de son intendance.
Attributions d'un intendant. || Cela ne relève pas de son intendance.
2 (1690, Furetière). Hist. (sous l'Ancien Régime). Division territoriale soumise à l'autorité d'un intendant de province. Généralité, II. || L'intendance de Flandre, du Roussillon.
1 Est-il vrai que M. Pallu a passé de l'intendance de Moulins à celle de Besançon ?
Voltaire, Correspondance, 273, nov. 1734.
3 (1817). || Intendance militaire, et, absolt, intendance : corps des fonctionnaires militaires préposés à l'administration de l'armée (cit. 14), et, spécialt, au ravitaillement et à l'entretien des troupes (→ argot milit. Riz-pain-sel). || Le service de l'Intendance est subordonné au commandement. || Se présenter au concours de l'Intendance.Par ext. Bureaux de cette administration. || Se rendre à l'Intendance.
(V. 1959). Fig. Ensemble des tâches économiques de l'État. — ☑ Loc. (1958; phrase attribuée au Général de Gaulle). L'intendance suivra : les questions matérielles, économiques seront subordonnées aux décisions politiques.Par ext. Ensemble des infrastructures d'une société.
2 Tu te souviens, le stock de conserves de saumon refusé par l'Intendance et racheté en douce, à six sous la boîte, l'un dans l'autre ?
Bernanos, les Grands Cimetières sous la lune, p. 67.
COMP. Sous-intendance.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • intendance — Intendance. s. f. Direction, administration d affaires importantes, la charge ou commission d Intendant. Il a l Intendance de toutes les affaires estrangeres. il a l Intendance sur telle chose. il luy a donné l Intendance de sa maison, de ses… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • intendance — index generalship Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • intendance — [in ten′dəns] n. [Fr < intendant: see INTENDANT] 1. superintendence; supervision 2. any of various administrative offices, as in France …   English World dictionary

  • INTENDANCE — s. f. Direction, administration d affaires importantes. Il a l intendance sur telle chose. Il lui a donné l intendance de sa maison, de ses finances.   Il se dit particulièrement de Certaines charges, de certaines fonctions publiques ou autres,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • intendance — (in tan dan s ) s. f. 1°   Direction, administration d affaires. •   Mlle Hubert avait l intendance du cabinet des bains, HAMILT. Gramm 9. •   Le roi de Rome commandait les armées, et avait l intendance des sacrifices, MONTESQ. Esp. XI, 12.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INTENDANCE — n. f. Fonction d’un intendant. Il lui a donné l’intendance de sa maison, de ses finances, de ses biens. Par extension, Cela n’est pas de son intendance. Intendance militaire, Corps chargé de tout ce qui concerne l’administration et la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • intendance — noun Date: 1739 1. management, superintendence 2. an administrative department …   New Collegiate Dictionary

  • Intendance — Intendant Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • intendance — /in ten deuhns/, n. 1. an administrative department, esp. one in the government system introduced by the French statesman Richelieu during the 17th century, or the officials in charge of it. 2. the official quarters of an intendant. 3. the… …   Universalium

  • intendance — in·tend·ance …   English syllables

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”